Quels sont les avantages et les inconvénients de choisir un crédit auto en couple?

Avant de contracter un crédit auto, il est important que les emprunteurs sachent toutes les éventualités de l’accord surtout dans le cas où l’emprunt est fait en couple. Un prêt-auto fait par les deux conjoints peut être bénéfique, mais également difficile à gérer s’il y a une séparation. La consultation d’un notaire pour vous expliquer les facettes d’un contrat de crédit auto en couple est la solution la plus sûre pour se prémunir des litiges dus aux partages des biens en cas de divorce.

Les avantages d’un crédit auto en couple

crédit auto en coupleDans le domaine d’un contrat d’accréditation, les établissements prêteurs s’assurent de la bonne situation financière des emprunteurs avant de les accorder un prêt. Pour un contrat de prêt-auto effectué par les deux conjoints, le système budgétaire de chacun est pris en compte. Ce fait facilitera l’acceptation du crédit lorsque les deux époux disposent d’un contrat de travail stable et de revenu mensuel convaincant, ce qui assurera les créanciers sur la solvabilité du couple voulant financer l’achat de leur voiture. Choisir de contracter pour un crédit auto en couple donnera donc une plus grande chance sur l’éligibilité du contrat et diminuera les risques d’endettement dans le cas où l’un des conjoints fait face à des difficultés financières imprévues.

Les inconvénients d’un crédit auto en couple

Les inconvénients d’un contrat de prêt-auto en couple ne surviennent parfois que dans le cas de divorce où le partage des biens dépend du régime matrimonial. Plusieurs cas sont à discuter, mais le plus rassurant c’est de demander l’avis d’un notaire avant de faire quoi que ce soit pour un crédit auto en couple. Seul un expert pourra vous dire ce qui vous attend derrière un contrat d’accréditation fait entre conjoints, ce qui dépendra également du type de crédit que vous allez signer et de votre contrat de mariage. En principe, un contrat de crédit en couple n’est en aucun cas déconseillé avec l’aide d’un courtier.